Services de crises du Canada lance le Service canadien de prévention du suicide

28 novembre 2017, Toronto (Ontario) — Aujourd’hui, Services de crises du Canada (SCC), un réseau national de centres d’aide et d’écoute locaux et régionaux, a lancé le nouveau Service canadien de prévention du suicide (SCPS) qui permet aux personnes en détresse de partout au Canada d’accéder à du soutien en cas de crise en utilisant la technologie de leur choix (téléphone, messagerie texte ou clavardage), en français ou en anglais:

Le SCPS dispose d’un nouveau centre de contact qui assure le relai vers les fournisseurs locaux et régionaux de services de soutien en cas de crise. Lorsqu’une personne en situation de crise n’importe où au Canada communiquera avec le SCPS, son appel, message texte ou clavardage sera acheminé à l’intervenant disponible le plus proche afin que la personne puisse accéder aux ressources et services de soutien de sa collectivité qui répondent le mieux à ses besoins. Le SCPS complètera les services locaux afin de veiller à ce que tous les habitants du Canada aient un accès immédiat et équitable à du soutien gratuit et confidentiel.

« Le Service canadien de prévention du suicide offre 24 heures par jour et 7 jours par semaine un soutien sans frais en cas de crise suicidaire à quiconque habite au Canada », explique Alison Caird, présidente de Services de crises du Canada. « Les pratiques exemplaires, couplées à la meilleure technologie disponible, renforcent les ressources locales existantes et garantissent que toute personne préoccupée par le suicide pourra communiquer rapidement avec un intervenant qualifié. » 

L’Agence de la santé publique du Canada a investi 2 millions de dollars afin de soutenir la mise sur pied du SCPS par SCC dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Canada à améliorer la santé mentale globale des Canadiens au moyen d’initiatives menées en collaboration avec des intervenants d’organisations privées, publiques ou sans but lucratif et des partenaires autochtones.

« Chaque suicide est une tragédie », souligne l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé du Canada. « Le Service canadien de prévention du suicide veillera à ce que toute personne qui en sent le besoin, où qu’elle soit au Canada, ait accès à du soutien. »

LE SCPS collaborera avec Jeunesse, J’écoute et la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être des Premières Nations et des Inuits pour faire progresser la recherche, l’échange de connaissances et la défense des droits afin que toute personne au Canada puisse accéder aux services de prévention du suicide dont elle a besoin, au moment voulu et de la façon souhaitée.

Puisque le Québec dispose déjà de sa stratégie gouvernementale en matière de prévention du suicide, les résidents du Québec sont ainsi invités à joindre le numéro de référence de la ligne québécoise de prévention du suicide (1 866 APPELLE) pour obtenir l’aide d’un intervenant également formé en intervention de crise suicidaire.

Au sujet de Services de crises du Canada

SCC est un réseau de collaboration regroupant des centres d’aide et d’écoute sans but lucratif de partout au Canada, dont les membres travaillent de concert depuis 2002 en vue de réduire les répercussions du suicide. En 2017, l’organisation a été constituée en société sous le nom de Services de crises Canada. Au cours des dernières années, le réseau a rendu sa structure organisationnelle officielle afin de renforcer la prestation de services en région pour combler les lacunes à l’échelle nationale.

Les membres de SCC possèdent des dizaines d’années d’expérience dans l’offre d’un soutien émotionnel aux personnes qui en ont besoin partout au Canada. Tous les membres s’engagent à respecter les pratiques exemplaires et un ensemble commun de valeurs fondamentales qui favorisent l’accessibilité, l’inclusion et la mise à profit des forces collectives, des connaissances locales, des ressources, de l’expérience, des renseignements et de la technologie pour répondre aux besoins de tous les habitants du Canada.

Pour de plus amples renseignements

En Anglais

Mme Alison Caird est présidente de Services de crises du Canada, présidente de Détresse et crise Ontario et directrice générale du Toronto Distress Centre. On peut la joindre au 416-598-0168 ou à Alison@torontodistresscentre.com

En Français

Charles Laframboise est Directeur Général de Distress Centre of Ottawa and Region. Il est possible de le rejoindre au 613-238-1089 ou CLaframboise@dcottawa.on.ca

Lisa O’Blenis est Directrice Générale de Chimo Helpline, au Nouveau Brunswick. Il est possible de la rejoindre au 506-450-2937 ou lisa.oblenis@nb.aibn.com

Retour en haut