La flambée de COVID-19 peut provoquer stress et angoisse chez beaucoup de gens. En cette période de grande incertitude et d’imprévisibilité, sans compter de nombreux facteurs comme les inquiétudes par rapport à la santé, le stress économique et le chambardement des habitudes, l’augmentation du stress est une réaction normale et très courante. Voici quelques techniques et éléments dont il convient de tenir compte pour veiller à son bien-être.

En ce qui vous concerne :

  • Tâchez de garder un équilibre entre suivre les actualités et trop vous y attarder. Le fait de lire ou d’écouter en boucle les nouvelles sur la pandémie peut accroître le stress et l’angoisse. Assurez-vous que les nouvelles que vous recevez proviennent de sources fiables et neutres, comme les organismes gouvernementaux dont l’Agence de santé publique du Canada ou l’Organisation mondiale de la santé
  • Prenez soin de vos besoins physiques; hydratez-vous, mangez des repas sains et nutritifs et faites de l’exercice régulièrement.
  • Essayez des exercices de méditation ou de pleine conscience, comme des techniques de respiration. Si vous en êtes néophyte en ce domaine, il existe des applications utiles comme « Calm » qui s’adressent aux débutants.
  • Continuez à faire ce qui vous plaît, tout en vous occupant de votre santé et de votre sécurité. Si votre routine se trouve dérangée, essayez des trucs différents qui vous permettent de rester à votre écoute. Si, par exemple, vous prenez part à un sport d’équipe hebdomadaire dont les activités sont temporairement suspendues, essayez plutôt d’organiser un clavardage de groupe ou une rencontre virtuelle.
  • Prenez conscience des changements de votre routine et essayez d’ajouter autant de structure que possible, compte tenu des circonstances. La structure et la routine peuvent aider à atténuer le stress et à conserver un sentiment de progrès et de normalité.

Si vous ou une personne que vous connaissez avez un problème de santé mentale préexistant :

  • Poursuivez votre plan de traitement et trouvez des façons virtuelles de rester en contact avec vos ressources de soutien comme l’assistance téléphonique, les conseillers et les psychiatres. De nombreux cabinets offrent un soutien téléphonique ou numérique au lieu de consultations en personne.
  • Ayez conscience de l’exacerbation des symptômes et des facteurs aggravants comme la consommation accrue d’alcool ou de drogue.
  • Sachez que le Service canadien de prévention du suicide offre un soutien à quiconque éprouvant des inquiétudes liées au suicide, qu’il s’agisse de vous ou de quelqu’un d’autre qui manifeste des signes de risque. Si vous êtes inquiet au sujet d’une autre personne, nous vous indiquerons la démarche à suivre afin d’assurer sa sécurité et son bien-être.

La période qui précède et qui suit une flambée de maladie infectieuse sera déroutante, dérangeante et compliquée. Il est normal d’éprouver un sentiment de crainte, d’impuissance et même de culpabilité. Votre bien-être mental importe autant que votre bien-être physique. Les effets psychologiques, émotionnels et sociétaux de la flambée épidémique persistent une fois le virus contenu de façon sécuritaire et l’état d’urgence levé. Ayez conscience des répercussions sur votre perspective et sur votre santé mentale, et que ces effets peuvent changer ou évoluer au fil du temps.

Le SCPS s’efforce de maintenir un service de soutien fiable et accessible tout au long de l’éclosion et par la suite. Il est indispensable que la population canadienne dispose de ressources de soutien et que nous collaborions afin de prendre soin les uns des autres et de protéger la santé physique et mentale de nos collectivités.

Pour obtenir d’autres ressources sur la COVID-19, incluant des renseignements généraux, une FAQ et de la documentation sur la gestion de l’angoisse et du stress, cliquez ici : https://www.crisisservicescanada.ca/fr/ressources-covid-19/

Cet article a été compilé en fonction des renseignements provenant du Centre de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis et de l’Organisation mondiale de la santé.

Please follow and like us: