Skip to content

Crisis Services Canada

Les mots que nous utilisons dans les reportages sur le suicide sont si importants

Selon les Recommandations pour les reportages sur le suicide : « Plus de 50 études de recherche partout dans le monde ont constaté que certains types de couvertures médiatiques peuvent augmenter le risque de suicide chez les personnes vulnérables. »

Ce phénomène est appelé la contagion du suicide et « l'ampleur de l'augmentation est liée à la quantité, la durée et l'importance de la couverture médiatique. »

Comment parler ou écrire du suicide

Le message principal d'un article, d’une vidéo ou d’une émission de télévision sur le suicide devrait être d'encourager les gens à obtenir de l'aide quand ils en ont besoin. Il est important de leur indiquer où aller chercher de l'aide en incluant les numéros d'assistance téléphonique locale et nationale ou d'autres ressources en cas de crise.

Voici quelques recommandations importantes à suivre.

Informer sans dramatiser

• Ne pas inclure le mot suicide dans le titre. Par exemple, « Kate Spade morte à 55 ans »

• Ne pas utiliser les images du lieu ou la méthode employée pour entraîner la mort, du deuil des êtres chers, des monuments commémoratifs ou des funérailles; montrez plutôt l'école, le travail ou les photos de famille.

• S'il y avait une note laissée par la personne décédée, ne pas expliquer en détail ce qu’elle contenait ou y faire référence comme une « note de suicide. »

Choisir ses mots soigneusement

• Ne pas utiliser les termes « a commis un suicide ». Utilisez plutôt « est mort par suicide », « s’est suicidé », « s’est tué » ou « a mis fin à sa vie ».

• Pour décrire des recherches ou des études sur le suicide, utilisez des mots comme « augmentation » ou « hausse » plutôt que « épidémique » ou « monte en flèche. »

• Ne pas parler du suicide comme « un succès », « un échec » ou « une tentative ratée ».

• Ne pas décrire un suicide comme « inexplicable » ou « sans avertissement ».

Pour plus d'informations, lire cet article informatif de l'Alliance nationale pour la maladie mentale. Pourquoi les directives sur le reportage d’un suicide sont-elles si importantes ?

Télécharger les Directives sur le reportage d’un suicide pour les médias 2019 de SCC

Contact des médias

PDG des Services de crise du Canada

Stephanie MacKendrick est la PDG de Crisis Services Canada et peut être contactée via notre formulaire de contact. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger la trousse d'information des médias de Services de crise du Canada.

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez est en danger immédiat, composez le 9-1-1

Scroll To Top